Rencontre :

 

Pour Youcef et son épouse,
tenir un restaurant, c'est avant tout avoir la passion et le plaisir de partager ses traditions à travers sa cuisine.
Des plats traditionnels, comme le couscous et le tajine, festives comme le méchoui jusqu'à vous permettre de découvrir des recettes au travers un savoir faire hérité de leurs traditions Berbères.

Par La Voix du Nord | Publié le 10/08/2015

Amateurs de spécialités berbères,

vous allez adorer !

 

Originaire d’Algérie, Youcef Harkat a un sens de l’accueil qu’il partage avec ses clients depuis huit ans, au café-brasserie Le Sympa qu’il a repris après avoir travaillé en hôtellerie-restauration. « J’ai découvert cet endroit, à la frontière belge, tout à fait par hasard, en allant me promener un dimanche en famille », se souvient Youcef, qui a eu un coup de cœur pour le lieu.

Après avoir fidélisé une clientèle variée, Youcef (que tout le monde appelle ici Youyou) a décidé de proposer des plats de son pays d’origine :

couscous, tajines, pâtisseries. Toutes les spécialités sont sur la carte et côtoient les traditionnels plats de brasserie. Le tout à des prix plus qu’abordables, le couscous poulet étant proposé à 10,50 € !

Le Kabyle a également revu la déco de son café-restaurant pour lui donner une chaleur inspirée du Sahara. « À la rentrée, j’espère pouvoir proposer un espace VIP avec tente berbère et costumes traditionnels, ainsi que des soirées à thème et des concerts », s’enthousiasme le sympathique patron. Une jolie terrasse permet également de profiter des beaux jours dans ce coin presque champêtre de Wattrelos.

B9712696905Z.1_20170725190511_000+GBS9GE

 Un restaurant à la croisée des mondes
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                        photo : FLORENT MOREAU . VOIX DU NORD.

 

Cette semaine, on vous met l’eau à la bouche en vous présentant des restaurateurs emblématiques du Roubaisis.
Il y a 12 ans, Youcef Harkat a ouvert le Touareg dans le quartier du Petit-Paris,

à la frontière avec la Belgique.

Un endroit où la culture, la musique et la bonne nourriture se marient avec harmonie sous son regard bienveillant.

«  On a fait 800 kilomètres pour venir manger ici, tellement c’est bon. »

Attablée devant un immense couscous, ce vendredi, Joëlle savoure le moment.


Quand cette Nordiste, installée en Dordogne, revient dans la région, elle passe par le Touareg, installé à la frontière entre la Belgique et la France. «  Il n’y a pas beaucoup de restaurants où on mange de la vraie cuisine du Maghreb, et où tout est cuit à la main  », louange Joëlle..

 

Article complet sur :

https://www.lavoixdunord.fr/196613/article/2017-07-25/le-touareg-un-restaurant-la-croisee-des-mondes.